Logo EMS

Guide sur l’Adénomyose : Définition, Symptômes, Diagnostic et Traitements

adénomyose

Table des matières:

  • Introduction
    • Définition de l’adénomyose
    • Anomalie de la zone de jonction entre l’endomètre et le myomètre
    • Classification de l’adénomyose : superficielle et profonde
  • Les Différents Types d’Adénomyose
    • Adénomyose focale
    • Adénomyose externe
    • Adénomyose diffuse
  • Prévalence de l’Adénomyose en France
    • Statistiques générales
    • Répartition par âge
  • Symptômes de l’Adénomyose
    • Ménorragies
    • Dysménorrhées
    • Métrorragies
    • Dyspareunies
    • Problèmes de fertilité
    • Association avec les fibromes utérins
  • Diagnostic de l’Adénomyose
    • Nécessité d’une analyse microscopique
    • Examens d’imagerie et leur rôle
    • Échographie pelvienne par voie vaginale
    • IRM pelvienne
    • Biopsie du muscle utérin
  • Traitement de l’Adénomyose
    • Adaptation du traitement selon différents facteurs
    • Options médicales
    • Options chirurgicales
    • Exérèse du foyer
    • Hystérectomie
    • Techniques de destruction de l’endomètre
  • Causes de l’Adénomyose
    • Hyperoestrogénie et ses implications
    • Facteurs de risque
    • Âge et antécédents obstétricaux
    • Hyperplasie endométriale
    • Impact potentiel des chirurgies et des césariennes

Guide Sur L’Adénomyose

Introduction

L’ adénomyose est très souvent définie comme étant de l’endométriose interne à l’utérus.
En fait il s’agit d’une anomalie de la zone de jonction entre l’endomètre (muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus) et le myomètre (muscle de la paroi utérine). Cette anomalie va laisser les cellules de l’endomètre infiltrer la couche musculaire de l’utérus. Elle peut être superficielle (épaississement de la zone jusqu’à 12 mm) ou profonde (et douloureuse).

C’est une pathologie fréquente et bénigne au sens médical du terme, c’est-à-dire qu’elle n’impacte pas le pronostic vital. Néanmoins, certaines formes d’adénomyose peuvent être extrêmement douloureuses et invalidantes au quotidien.

Les Différents Types d’Adénomyose : Focale, Externe et Diffuse

• Focale : Un ou quelques foyers qui se développent dans une partie très localisée du myomètre ayant ou non une connexion avec la cavité utérine.

• Externe : L’endométriose pelvienne profonde vient infiltrer le myomètre. Il existe une corrélation entre l’endométriose pelvienne et l’adénomyose. Mais il n’y a pas de règle : une femme peut avoir de l’adénomyose sans avoir d’endométriose. Et vice versa.

• Diffuse : De nombreux foyers s’éparpillent sur l’ensemble du muscle de la paroi utérine de manière relativement uniforme. L’adénomyose diffuse est en général plus sévère et plus difficile à traiter que les deux précédents.

Prévalence de l’Adénomyose en France : Statistiques et Âge Concerné

L’adénomyose concerne 13 % de la population féminine française. Dans 25 % des cas, les femmes atteintes ont entre 36 à 40 ans. Dans 6 à 20 % des cas, adénomyose et endométriose sont associées.
Les différents symptômes de l’Adénomyose:

• Ménorragies : Règles hémorragiques et longues, généralement plus de 7 jours. Ce symptôme est rencontré par 50 % des femmes atteintes d’adénomyose.

• Dysménorrhées : règles douloureuses dues aux contractions de l’utérus. Ce symptôme est rencontré par 30 % des femmes atteintes d’adénomyose.

• Métrorragies : Pertes de sang de couleur foncée en dehors de la période des règles. Ces microhémorragies sont responsables de phénomènes inflammatoires entrainant des douleurs. Ce symptôme est rencontré par 20 % des femmes atteintes d’adénomyose.

• Dyspareunies : douleurs poignantes pendant les rapports sexuels.

• Problèmes de fertilité, même si de nombreuses patientes témoignent de grossesses menées à terme avec succès. L’adénomyose peut également diminuer le taux d’implantation embryonnaire et augmenter le risque de fausse couche spontanée.

Ces symptômes peuvent être amplifiés suite à une relation sexuelle ou bien à la pratique d’un sport. L’adénomyose est aussi fréquemment associée aux fibromes utérins, qui sont également une cause de saignements et de douleurs pelviennes.

Il faut tout de même savoir que deux tiers des femmes atteintes ne présentent aucun symptôme.

En savoir plus: Guide Pratique pour Reconnaître les Symptômes de l’Endométriose

Diagnostiquer l’Adénomyose : Méthodes et Examens Clés

Le diagnostic de certitude nécessite l’analyse microscopique de l’utérus, et donc la réalisation d’une hystérectomie (Ablation de l’utérus), ce qui est impensable chez de jeunes femmes qui souhaitent une grossesse.

Néanmoins, certains examens d’imagerie permettent de poser un diagnostic et de définir le degré d’extension sans la réalisation d’une hystérectomie. Ces examens peuvent également permettre de rechercher d’éventuelles pathologies associées (endométriose externe, fibromes utérins…). Généralement, le diagnostic se fait grâce à :

• Une échographie pelvienne par voie vaginale, qui permet de détecter les signes d’une adénomyose (augmentation globale de la taille de l’utérus, parois de l’utérus asymétrique, myomètre enflammé ou épaissi…) et/ou une pathologie associée (endométriose externe, fibrome utérin…).

• Une IRM pelvienne peut compléter le diagnostic si l’on pense qu’il y a une endométriose associée.

• Une biopsie du muscle utérin permet d’établir le diagnostic définitif.

En savoir plus: L’Importance d’un Diagnostic Précoce de l’Endométriose

Traiter l’Adénomyose : Options Médicales et Chirurgicales Expliquées

Le traitement est adapté en fonction de l’âge de la patiente, de ses projets, de la réponse éventuelle à un traitement, de l’étendue des lésions et des symptômes. Par exemple, une adénomyose asymptomatique chez une femme de 40 ans qui n’a pas de désir de grossesse va être suivie, mais ne sera pas forcément traitée.

Pour les femmes ayant un désir de grossesse, le traitement médical de l’adénomyose a pour but de contrôler des symptômes et non d’éradiquer la maladie.
Le principe du traitement est, comme pour l’endométriose, le blocage de l’ovulation et la suppression des règles, permettant l’atrophie de l’endomètre et la réduction ou la disparition des microhémorragies. Les résultats du traitement médical sont néanmoins très variables, avec des saignements et des douleurs persistant malgré un traitement bien conduit.

Dans les formes focalisée, il est possible d’envisager une exérèse du foyer, tout en conservant l’utérus, selon une technique proche de celle utilisée pour les fibromes. La technique d’Osada est une de ces techniques, mais elle est généralement réalisée par ouverture de l’abdomen (laparotomie). L’exérèse est souvent incomplète, mais permet une amélioration des symptômes et permet l’obtention d’une grossesse chez les femmes le souhaitant.

Pour les femmes qui ne souhaitent pas ou plus de grossesse, la chirurgie la plus efficace reste l’hystérectomie (après échec des traitements médicamenteux), avec une disparition des hémorragies et une bonne amélioration des douleurs. 

Dans les formes diffuse, certaines techniques de destruction de l’endomètre permettent de détruire les microkystes localisés dans le myomètre lorsqu’ils sont peu profonds. Cette technique détruit également l’endomètre sain et donc ne convient qu’aux femmes ne souhaitant pas de grossesse. En outre, elle peut aussi laisser en place les foyers plus profonds responsables d’une réapparition des symptômes à court ou moyen terme.

En savoir plus :Traitements Médicaux pour l’Endométriose: Du Soutien Psychologique à la Fertilité

Causes de l’Adénomyose : Hyperoestrogénie et Facteurs de Risque

Globalement, nous pensons que l’adénomyose est lié à une hyperoestrogénie relative, autrement dit à une surproduction d’œstrogènes de l’endomètre, qui va lui permettre de proliférer dans l’utérus. En revanche, on ne sait pas encore expliquer avec exactitude ce qui va déclencher cette hyperoestrogénie.
Lorsqu’elle survient chez les femmes de plus de 40 ans, elle peut être assimilée à un processus de vieillissement de l’utérus.

Lorsqu’elle survient chez de jeunes femmes, l’adénomyose peut être considérée comme une pathologie.

On rencontre le plus d’adénomyose chez des femmes ayant eu plusieurs enfants, ou ayant un endomètre (muqueuse utérine) très développé (on parle alors d’hyperplasie endométriale).
On ne sait pas dire aujourd’hui si les chirurgies ou les césariennes peuvent entraîner de l’adénomyose. En revanche, dans les interrogatoires des patientes ayant une adénomyose, on retrouve des femmes qui ont eu des placentas présentant des anomalies.

FAQ

Pour avoir encore plus d’informations, nous vous invitons à vous rendre sur l’excellent site :

https://www.endofrance.org/

Partager:

Plus d'articles:

Donnez-nous Votre Avis

Meilleurs Ventes: